Imprimer
Catégorie : Outils


GUIDE DE LECTURE DE SÉANCE D’EPS

Groupe de travail zone étang 2008-2009
D’après les travaux de Michel Bourbao et les réflexions du groupe de recherche IUFM

 

« Ces processus ne s’enchaînent pas forcément dans l’ordre indiqué ci-dessus. Il est parfois possible de se passer de certains d’entre eux. Certains processus se succèdent en boucles, parfois très rapidement, particulièrement lorsque l’enseignant prescrit des micro-tâches à ses élèves. Certains processus reviennent plusieurs fois au cours d’une même séance alors que d’autres n’interviennent qu’une seule fois ou peuvent même s’avérer être inutiles. » 

Michel Bourbao

1- Le processus d’accueil des élèves

pour faire en sorte que tous les enfants présents deviennent des élèves, prêts à s’investir dans des tâches scolaires.

Principes Spécificités en EPS
  • Identifier les espaces et leur(s) fonction(s)
  • Ritualiser
  • Anticiper, permettre aux élèves d’anticiper
  • Matérialiser un  coin regroupement de l’espace EPS (zone délimitée par un tracé existant, zone tracée spécifiquement, tapis, banc devant affichage, tableau..)
  • Délimiter un espace de démonstration.

2- Le processus d’enrôlement dans la tâche

pour faire en sorte que les élèves s’intéressent à la tâche proposée, se sentent interpellés, concernés par elle, s’y impliquent, etc.

Principes Spécificités en EPS
  • Faire anticiper, réactualiser, re-contextualiser
  • Travailler  préalablement en classe : annoncer ce que l’on va faire, ce qui sera comme la dernière fois, ce qui sera différent.
  • Associer systématiquement organisation et déroulement de la séance d’EPS et (ou) à l’activité support
  • Sur le lieu de pratique informations aux élèves sur l’activité qui va suivre, les conditions de fonctionnement, les règles de sécurité à respecter, les modalités de déplacement, l’espace où se rendre.
  • Utiliser des supports, images, tableau,…
  • Organiser un échauffement  ou mise en train pour permettre aux élèves d’entrer dans l’activité en lien avec les apprentissages visés

3- Le processus de passation des consignes

pour poser un contrat de travail clair dans lequel chacun doit pouvoir entrer.

Principes Spécificités en EPS
Regrouper les élèves
  • Établir un contrat pédagogique (CP) : mise en place de routines de fonctionnement: « quand je siffle (ou autre), vous arrêtez ce que vous faites et vous vous rassemblez rapidement devant moi »
  • Anticiper le choix du lieu ; Il est différent suivant l’APSA concernée :
    • bord du bassin en natation
    • centre de la carte d’orientation
    • centre du tatami en lutte
    • pied des voies d’escalade
    • prés du tableau au gymnase
    • à l’abri du vent en athlétisme, etc.
  • Élèves dos au soleil
Obtenir l’attention des élèves
  • Neutraliser le matériel (ballons qui rebondissent, javelot, etc.) dans une zone délimitée (caisse, carto, etc.),
  • Changer de registre au niveau de la voix,
  • Théâtraliser en ponctuant le discours avec du non verbal explicite.
Transmettre la consigne
  • A minima : précision et concision pour rentrer dans la tâche « ouverte »    cf quantité de travail

 

 

  

 

  • En plusieurs fois : « fermeture » de la tâche progressive cf qualité de travail

 

S’assurer qu’elle a été comprise

CP : « Attention je ne le dirai qu’une fois ;  si non compris se référer aux documents »

  • Comment ?
  • Verbalement  et quelques fois avec une trace écrite (référence possible)
  • Avec schéma explicite  =>  support à prévoir pour ces deux points.
  • Avec bande dessinée  => photocopies à prévoir en nombre suffisant
  • Quoi ? À partir des quatre paramètres :
    • But
    • Dispositif (dont contraintes liées à la sécurité)
    • Opérations :  spécifier les différents rôles (attaquant/défenseur/arbitre ; pareur/porteur/porté ; danseur/chorégraphe/spectateur ; juge/starter/secrétaire ; etc
    • Critères de Réussite
  • En fonction des réponses motrices.

 

  • Oralement : reformulation par un ou plusieurs élèves
  • Physiquement : démonstration de la tâche par un élève ou un groupe d’élèves
  • Répondre à une ou deux questions maxi      cf. quantité de travail

Prévoir le matériel adéquat

  • Le tenir à disposition, en quantité suffisante

4- Le processus de mise au travail

pour faire en sorte que tous les élèves se soient mis au travail sur une tâche donnée.

Principes Spécificités en EPS
Donner le signal du travail matérialiser la mise en activité. Par un coup de sifflet, un signal sonore peut
  • Adopter une attitude propice au travail des élèves

 

  • Privilégier le non verbal au verbal
  • Exemples de postures à adopter :
    • l’enseignant n’est plus au centre de l’activité. Il se tait, s’écarte.
    • Il laisse les élèves entrer dans l’action. 

Contrôler le bon fonctionnement de l’activité

L’enseignant prend soin d’aller de groupes en groupes pour :

  • vérifier la mise en activité effective
  • la bonne application des consignes
  • la pertinence du matériel (choix, emplacement…)

Enfin, se situer dans tel ou tel groupe ou à un endroit précis sur le terrain pour se consacrer à ses tâches d’enseignant.

Et enclencher ainsi le processus d’entretien et de régulation de l’activité.

5- Le processus d’entretien de l’activité

pour faire en sorte que tous les élèves restent en activité, mobilisés sur la tâche prescrite et fassent au mieux leur travail.

Principes Spécificités en EPS

Adapter la tâche à tous les élèves : simplifier, complexifier

  • observer les réponses motrices des élèves
  • intervenir discrètement auprès des élèves en difficulté
  • modifier le dispositif
  • encourager,
  • préciser les tâches liées aux rôles sociaux
  • s’assurer que la sécurité prévue soit assurée : espace matérialisé, parades, mise en place et respect des règles d’or.

6- Le processus de clôture de l’activité

pour faire en sorte que tous les élèves arrêtent leur activité afin d’être disponibles pour la suite.

Principes Spécificités en EPS
  • Permettre à l’élève de terminer sa tâche…le rendre disponible pour enchaîner une nouvelle.

 

  • Permettre un retour au calme
  • Annoncer le repère de fin d’activité et le temps restant régulièrement : vous avez jusqu’à…., 5 mn, le temps du sablier, jusqu’à ce la grande aiguille soit sur…, il vous reste…
  • Préciser le  signal qui sera utilisé : bâton de pluie, 1 coup de sifflet, voix…
  • Ritualiser le regroupement, posture d’attente,
  • Organiser en fin de séance un retour au calme.
  • Liens entre l’APSA et la trace (pôle didactique)

 

  • Donner un cadre à la trace (pôle organisationnel)
  • Adapter la trace en fonction de l’APA : par exemple forcément une performance pour l’athlé (plus évidemment des règles d’action)

 

  • traiter une APSA par période par exemple
  • diversifier les supports
  • réfléchir à l’ utilisation des traces

7- Le processus de mise en commun

pour faire un point collectif sur une tâche qui a été réalisée, valider ou invalider les travaux de chacun, discuter des stratégies, faire émerger le savoir en jeu, etc.

Principes Spécificités en EPS
  • Donner un statut à la parole des élèves.

 

 

  • Faire émerger ce qui est en train de s’apprendre
  • Identifier le lieu de la phase de verbalisation (ce n’est pas un espace de jeu) ;
  • avoir un support pour noter les différentes interventions (affiche vierge, bloc notes) ;
  • organiser la situation de communication : pour développer l’argumentation, l’explicitation ;
  • utiliser diverses modalités d’intervention en fonction du cycle (reformulation, sollicitation, dire à la place de, questionner…)
  • Préparer la ou les questions essentielles qui portent sur l’objectif visé, celles qui vont faire émerger les règles d’action.
  • Dégager les incontournables : score pour les jeux co par exemple

8- Le processus de transition

pour faire en sorte que tous les élèves arrêtent un type de tâche en cours et passent tous à  un autre type de tâche (avec la gestion d’un fort changement sur le plan de la consigne, du matériel, ou domaine d’activité)

Principes Spécificités en EPS
  • Enchaîner les tâches
  • Permettre un retour au calme
  • Boucler la séance, terminer la tâche, « fermer »
  • Changer le cadre spatio-temporel
  • Prévoir à l’avance la  gestion du matériel, les consignes courtes,
  • mettre du lien pour la compréhension des élèves, ÉVITER LES RUPTURES
  • prendre en compte l’ aspect physiologique (permettre à l’élève de retrouver un rythme cardio-respiratoire proche de la normale, lui donner le temps de se désaltérer, de se rafraîchir, de se changer éventuellement)
  • Mettre en place des rituels de fin de séance en lien avec l’activité : annonce des résultats, justifications, supports sonores (musique douce, bâton de pluie…)
  • Éviter de couper une activité en cours (gestion du temps), prendre le temps de conclure la séance ou la tâche, faire le bilan à chaud et (ou) à froid au retour en classe.
  • Utiliser un moyen repéré pour donner le signal de fin de tâche
  • Faire participer au rangement du matériel ; routines de déplacements